News



Discographie



Textes



Audio



Vidéo



Photos




Bio/Presse



Contact





-

C 'est en Suisse, son pays d'origine, et dès sa plus tendre enfance qu' Edouard Desyon se découvre une passion musicale. L'étude du piano et de la composition classique le mèneront du Conservatoire de Genève jusqu'aux écoles de musique renomées des Etats-Unis.
Mais c'est à l'âge de seize ans que ses horizons s'élargissent pour inclure la musique pop, par la découverte improbable des univers de Gainsbourg et du Velvet Underground. S'ensuivra la formation de groupes de rock, tels Les Joyeux Hippies à l'innocence survoltée, ou Last Call et son pop-rock plus léché. Dans tous ces projets se reconnaissait déjà une écriture au carrefour d'influences disparates, des auteurs- compositeurs- interprètes des années 70 au classique, en passant par Broadway, la chanson française ou le rock pur et dur.

En 1995 Edward (qui n'écrit à l'époque qu'en anglais) publie un album solo autoproduit, Black Coffee & a Sidecar. Mais un tournant plus décisif viendra l'année suivante quand, lors d'une séance d'enregistrements avec Last Call, il se lie d'amitié avec David Richards - producteur anglais de Queen, Bowie ou Françoise Hardy parmi tant d'autres. Ils concoctent ensemble une poignée de titres électro sous le nom Dr Ed Project, et couronnent leur collaboration en 1999 avec l'album Sans Les Mains.

En effet, les radios indépendantes françaises ayant plébiscité les rares titres francophones de Desyon déjà existants, il ose enfin écrire dans sa langue maternelle, la langue de Gainsbourg et des disques de son enfance. Sans Les Mains sort en mars 2001 chez Cool Cat/XIIIbis/EMI, et Desyon s'installe à Paris pour une promotion intensive, récompensée par un accueil critique chaleureux et un généreux soutien radiophonique. L'album sort également en Suisse et au Québec, où sera tourné le clip du deuxième single, Sans les Mains.
C'est au sortir de la série de concerts accompagnant l'album, et alors qu'il travaille à l'écriture d'une nouvelle fournée de titres, qu'Edouard rencontre Zouzou, égérie des sixties au destin peu commun. Le duo Tôt ou Tard figurera sur la compilation retraçant la carrière de Zouzou, symbolisant un retour mérité sur le devant de la scène.

-